Je suis une « food magazines addict » …

… mais je me soigne !

Less is more: ma nouvelle devise
Comment ? En faisant de l’ordre ! Je trie, je classe, je range ou je jette !

Et ça fait du bien !

Une passion qui prend de la place.
Je l’avoue, j’aime les magazines culinaires et au fil des années j’en ai acheté plus que de raison.  J’imagine que c’est aussi le cas pour beaucoup d’autres bloggueur/euses culinaires. Quand on aime, on ne compte pas.

Et vous savez quoi ? Je n’en ai jeté aucun jusqu’à maintenant. Le problème qui commence à se poser, c’est le manque de place et la pertinence de stocker des centaines de magazines.  Oui, vous avez bien lu, je viens de compter, j’en possède plus ou moins … non, finalement c’est inavouable !

Ici, dans une armoire, les « Cuisine de Saison » classés par mois. Pratique…
Dans une autre armoire, mais pas classés …
Au pied de mon lit,
les lectures de chevet du moment.

Comme je le disais, tout ce papier prend un peu trop de place dans ma vie et dans mon espace. J’en ai un peu partout: armoire, bibliothèque, chambre à coucher, cuisine, etc

Et aussi des livres de cuisine, ici …
… et là !

J’ai aussi beaucoup de livres de cuisine, mais je n’en achète pratiquement plus. Je crois bien avoir fait le tour.

J’élimine et ça fait du bien.
Alors, je fais de l’ordre. Je trie, je classe, je range et surtout, je fais des piles pour la déchèterie. Mais je vais quand même en garder quelques-uns. Les « Cuisine de Saison » par exemple. Ils ne sont plus édités. Je les aime bien et dans les anciens numéros je trouve des recettes bien plus intéressantes que dans les publications actuelles. C’est dans les vieilles casseroles qu’on fait la meilleure soupe et ce n’est pas tout faux. Suis-je la seule à le remarquer ?
Je garde aussi les magazines en langues étrangères. On y trouve des recettes inédites.

Si quelqu’un recherche un ancien numéro des magazines « Saveurs », « Elle à Table » ou encore « Genuss », je me ferai un plaisir de vous le faire parvenir. Je dois avoir au moins 10 ans d’archives.

Et vous ! Que faites-vous de vos magazines ? Quels sont vos publications préférées ?

Des titres de chez nous et d’ailleurs
  • Betty Bossy. Le plus ancien magazine culinaire suisse.
  • The Pioneer Woman. Le magazine d’une célèbre bloggeuse américaine.
  • Cuisine de Saison. Magazine culinaire de la Migros (supermarché suisse) Remplacé par Migusto. 
  • Living. Magazine culinaire de Martha Stewart. Icône du savoir-vivre américain.
  • Delicious. Angleterre.
  • Kochen. Suisse. En allemand.
  • Fooby. Magazine culinaire de la Coop (un autre supermarché suisse) Gratuit.
  • Genuss. Publication allemande. Superbes photos.
  • Donna Hay. Styliste culinaire australienne. Plus de version papier depuis 2018.
  • Le Menu. Magazine culinaire suisse.
  • Saveurs. Magazine culinaire français. Un de mes préférés.
  • Migusto. Le remplaçant de « Cuisine de Saison ». Gratuit.
  • Elle à table. Magazine culinaire français.
  • Cucina. Italie

😉

8 commentaires

  1. Dr. CaSo

    Ohhhh j’adorerais Betty Bossy! J’ai longtemps lu le blog de la Pioneer Woman, mais après elle est devenue trop célèbre.

    Quand j’étais à Toronto, il y avait un magazine culinaire que j’adorais, j’ai fait des tones de recettes de là-dedans, et je les collectionnais. J’ai déménagé avec, mais il y a quelques années, j’ai décidé de jeter la moitié de ce que j’avais chez moi (livres, cuisine, fringues, etc.) et ils sont tous passés à la trappe! C’est dommage, mais bon, je cuisine beaucoup moins aussi, et maintenant j’ai plein de place dans mes étagères 🙂

    J'aime

    1. verO

      Faire du rangement, ça fait du bien. Au moral et à l’œil.
      Betty Bossy, je les garde. Je les aime bien. C’est émotionnel. C’est le premier magazine culinaire que je lisais lorsque je me suis mise à cuisiner. Les plus vieux datent des années 80 ! La pionnière, je l’ai également suivie régulièrement, il y a quelques années. Mais j’ai remarqué qu’à partir d’un moment c’est devenu un business commercial déguisé en blog perso. Puis, maintenant, c’est un business affiché et c’est moins sympa.

      J'aime

  2. Alphonsine

    Bravo pour tes rangements.
    Personnellement, je fais des piles des revues dont je veux me débarrasser, j’attends que les « copines-cuisine » viennent me voir, et on fait des échanges.
    Finalement, je donne chez Emmaüs, parce qu’il y a toujours des gens intéressés. Ou alors, si les revues sont particulièrement jolies, je les « oublie » dans des salles d’attente.

    Aimé par 1 personne

    1. verO

      J’adore l’idée d’oublier un magazine dans une salle d’attente ! Je ne savais pas qu’on pouvait aussi donner des magazines chez Emmaüs. Je vais de ce pas voir où il y a un local près de chez moi.

      J'aime

Votre avis m'intéresse alors n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.