Speck im Teig – Lard en pâte

.

Speck im Teig

La saison des grillades a démarré en fanfare ce week-end. On a grillé samedi et dimanche. Avec le temp magnifique qu’il a fait on allait se gêner, tiens !

Ici, au Vully, il a fait plus de 25 C°, sans exagérer. Je pense même être en dessous de la réalité. Un record pour un 2 avril.

Au menu de nos grillades, une nouveauté que nous a fait connaître une de nos filles qui traîne de l’autre côté du Röstigraben*.

Le « Speck im Teig »  ou littéralement le lard en pâte, est semble-t-il, une recette courante chez nos amis suisses alémaniques. Tout simplement, des tranches de lard fumé enroulées dans de la pâte à pizza.

Seulement deux ingrédients, cinq minutes de préparation,  5-10 mn sur le grill et le tour est joué.

Une recette idéale pour les « p’tits » chef en herbe, tellement elle est simple.

Ingrédients

200-300 g de lard fumé en tranches, env.
500 g de pâte à pizza maison ou plus simple du commerce déjà étalée

On étale la pâte en rectangle sur laquelle on dépose les tranches de lard

 On enroule la pâte sans trop serrer

On soude bien la pâte en pinçant

 On coupe des tranches de 1-2 cm

 Une douzaine d’escargots au lard

 Au grill 5-10 mn.  A mi-temps, on les retourne

Un bonne idée pour remplacer le pain

* Röstigraben:  (prononcez « reuschtigrabeun« ), mot allemand qui, littéralement traduit,  signifie « fossé de rösti ».  Ce mot désigne une  frontière virtuelle entre les suisses romands et les suisses allemands.
Il faut savoir que de par et d’autre de cette « frontière »,  les mentalités, la culture, les loisirs et même les résultats des votations, divergent bien souvent. Sans parler de la langue.
Les suisses romands se reconnaissent plus du côté français ou italien alors que les suisses allemands regardent plus en direction de l’Allemagne.
C’est normal, à cause de la langue, mais c’est quand même beaucoup de différences pour un si petit pays.

Soyez rassurés, l’entente est très bonne et la guerre civile ne risque pas d’avoir lieu.
Sinon, on serait mal, car ils sont nettement plus nombreux et on serait obligé de demander l’asile en France !

😉

18 réflexions sur “Speck im Teig – Lard en pâte

  1. Ah non, hein, pas l’asile en France, par pitié!! 😉
    Pas mal la p’tite recette, faudra que je teste. Comme quoi il y a aussi du bon de l’autre côté du Röstigraben.
    C’est marrant ce que tu racontes sur les différences en Suisse, parce que je me rends de plus en plus compte que d’un canton à l’autre de Suisse romande la différence est elle aussi grande: ici j’ai une amie de Genève, et moi je suis de Vaud, et il y a plein de mots qu’on n’a pas en commun. Par exemple elle ne savait pas ce qu’était une salée au sucre, tu te rends compte!!!

    J'aime

    • heu …….. une salée au sucre ?
      Suis sur Fribourg, moi.
      Comme quoi tu as raison, pas besoin d’essayer de traverser le fossé pour pas se comprendre parfois.
      😉
      Tu me diras quand même ce qu’est une salée au sucre, sivouplé.

      J'aime

      • C’est dingue, tu ne connais pas la salée au sucre? C’est là que je vois que je suis bien vaudoise, moi!
        Bon, ben la salée au sucre, c’est ce que toi tu appellerais « gâteau du Vully ». Ça te parle plus, là, toi la fribourgeoise?

        J'aime

        • Bon, quand même, je me doutais bien que c’était un gâteau fait du mélange sucre et crème. Mais ce qui me déroutait, c’est le nom: une salée sucrée … y’a comme une contradiction, non ?
          J »avoue que même si j’habite à la frontière de nos deux cantons, je n’y ai jamais goûté.
          Huhuhuhu ….

          J'aime

          • Je crois que « salée » veut tout simplement dire tarte, gâteau. Mais le nom nous faisait bien rire, quand on était enfant.
            J’en ai mangé des kilos pendant mes années étudiantes, il en vendent au gourmet de la migros… en tous cas dans le canton de Vaud! 😉

            J'aime

  2. Rohhhh, tu sais pas ce qu’est une salée au sucre?? C’est peut-être uniquement vaudois alors. C’est une tarte au sucre et à la crème, tout bêtement, et c’est délicieux 🙂

    J'aime

  3. Oh, là, là, le Röstrigraben… Je suis Thurgovienne d’origine, née au canton du Jura, ayant vécu au Jura Bernois, habitant maintenant dans le littoral Neuchâtelois, avec une maman qui vient de l’Oberland Bernois, un mari bernois francophone étant né en Argovie et travaillant à Morat… De quel côté du fossé faut-il nous mettre ? Pas d’importance… Ce qui est sûr, c’est que je vais tester ta recette dès que j’aurai achetédu lard !

    J'aime

Votre avis m'intéresse alors n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s