il faut sauver la peau du cervelas !!!

les jOurs du cervelas traditiOnnel sOnt cOmptés !

  Le cervelas traditionnel n’a plus que 3 à 5 mois à vivre. Depuis que les importations de boyaux de boeuf brésilien,
  qui lui servent de peau ont été interdites, les réserves diminuent chaque jour sans qu’une solution n’apparaisse.
  En 2006, la Suisse a interdit ce produit pour prévenir tout risque d’ESB. Depuis, les bouchers suisses cherchent
  un autre moyen d’envelopper les 160 mio ou 25 ooo tonnes de cervelas consommés chaque année en Suisse.
  Importer des boyaux d’autres pays ou utiliser une peau synthétique ne peut être envisagé. Les professionnels de
  la viande s’inquiètent donc pour le sauvetage du « vrai » goût du cervelas.
swisstxt20080113_8619378_3.jpgphoto Keystone

le cervelas, plus qu’une saucisse !

       Délicatesse suisse par excellence, le cervelas est plus qu’une saucisse. C’est un mythe qui contribue par-dessus la
       Sarine (frontière géographique et virtuelle entre les suisses romands et les suisses alémaniques) au ciment national.
       Et qui illustre le goût des Helvètes pour les plaisirs simples, comme les grillades en plein air.

  Sa composition de base comprend environ 50% de viande de porc (beaucoup) et de bœuf (peu), du lard, des
couennes de lard, et de la glace (10%), du jus de citron et du sucre, ce qui le rend si craquant quand on le grille.
Comme pour toutes les saucisses, l’art est dans le mélange des épices, et chaque boucherie, artisanale ou
industrielle, garde son secret: muscade, coriandre, ail, oignons frais, girofle. Sans oublier le sel nitrité
(ou nitrite de sodium) indispensable pour son incomparable couleur rouge et pour mériter l’appellation
cervelas, qui n’est toutefois pas protégée. La masse est cuite, avant d’être fumée.

  Comme tous les mythes, la naissance du cervelas se perd dans la nuit des temps. Officiellement, elle a été fixée
au 1er août 1891, date de la première Fête nationale. Depuis, la consommation de ce symbole de la cohésion
helvétique atteint des sommets: 160 millions d’exemplaires par année, soit en moyenne plus de 20 par personne.
Le vrai cervelas pèse 100 grammes, pour une longueur de 12 centimètres et un diamètre de 3,8 centimètres.
Mais ce qui le distingue vraiment, c’est sa courbure, celle qui risque de disparaître si l’on a recours à d’autres
boyaux que ceux du bœuf brésilien.

  Son nom est d’origine italienne,cervelato, qui désignait une saucisse à base notamment de cervelle de porc.
C’était bien avant la maladie de la vache folle. Entre-temps, le cervelas s’est helvétisé à 100%. En Suisse
alémanique, on parle même des «célébrités cervelas» pour désigner les personnalités dont le rayonnement
dépasse à peine les frontières, mais qui font régulièrement la une de la Schweizer Illustrierte.
(magazine suisse-allemand)

   

Plus par ici                                                                                                                           Source et textes repris ici et

22 réflexions sur “il faut sauver la peau du cervelas !!!

  1. Il y en a qui disent que dans les cervelas, ils mettent n’importe quoi, y compris les yeux et les sabots des boeufs. C’est vrai ?
    Amitiés de Golovine en Suisse.

    J'aime

  2. Moi, Québécoise, j’en ai goûté une seule fois et c’était en Alsace. Une bonne petite salade avec cervelas, que nous avions bien aimée! Mais le seul nom « cervelas » nous avait fait nous poser bien des questions. Grâce à toi, je sais maintenant de quoi c’est fait et j’espère seulement que quelqu’un trouvera une solution au problème de l’heure. Comme pour la plupart des saucisses, le synthétique sera sûrement ce qui sauvera le cervelas d’une disparition chez vous, même si le goût ne sera plus tout à fait le même.

    J'aime

  3. Pour moi, c’est un goût d’enfance dans es sandwich de ma grand mère…va falloir que j’aille en acheter pour à nouveau retrouver la saveur, si c’est amené à disparaître…pauvre enfants que les nôtres!

    J'aime

  4. Pour commencer, je dois dire que je ne suis pas fan de cervelas…ca ne passe pas, à limite carbonisé sur le grill mais sinon…par contre, j’ai été quand meme un peu étonné voir limite mort de rire quand j’ai entendu que le conseil fédéral devrait faire quelque chose pour ca…c’est vrai qu’en Suisse on a pas d’autres problèmes que ces pauvres cervelas…no comment, pour un peu, j’ai cru qu’on était le 1er avril hier en lisant la presse et en écoutant la radio…vive la suisse!

    J'aime

  5. « …c’est vrai qu’en Suisse on a pas d’autres problèmes que ces pauvres cervelas… »

    Une saucisse qui, dans un pays de sept millions d’habitants, se mange à deux cent soixante millions d’exemplaires par an, est à prendre au sérieux !

    J'aime

  6. A tous merci pour ces nombreux commentaires !
    Il en ressort que pour la plupart d’entre nous, le cervelas évoque des souvenirs d’enfance. Diététiquement incorrect, il est plus que largement consommé dans notre petit pays.
    En fait, l’enjeu serait plutôt économique. Comme le relève si bien Scipion, une telle consommation est à prendre au sérieux.
    Et c’est bien une des principale raison pour laquelle l’industrie de la viande se bat si férocement ! 160000 million de cervelas par an à env. Fr. 2.- la pièce, ça fait tout de même 320 000 millions encaissés…. donc pas besoin de réfléchir beaucoup plus pour comprendre pourquoi cet acharnement pour sauver le cervelas.
    J’en reparle bientôt dans un prochain billet.
    Bien à vous tous
    verO

    J'aime

  7. Tres interessant! Je ne savais pas qu’il etait Suisse. Pourquoi donc ne peut-on pas avoir de courbure avec d’autres boyaux? Les bresiliens sont vraiment les rois du boeuf, mais bon… C’est que, ton enthousiasme est communicatif 😉

    J'aime

  8. C’est à mourir de rire. On chante les louanges du Muenster parce qu’il sent les pieds qui puent. Et pour cette saucisse presque pornographique, on se soucie de perdre la « courbure », parce qu’elle ressemble juste trop à la courbure de l’appendice « caudal » des hommes.

    J'aime

  9. incroyable ont nous en veux anotre suisse cherie
    maintenant sais le cervella apres sa sera la saussice de st gal
    honte a europe qu’il regarde chez eux avant de venir nous em… ont touche pas notre servella un regal ont devrais toujour avoir des servellas chez sois pour les gens pauvres certain magazins ont vu clair il vende part 10 pieces assez bon marcher il pourais baissez le prix part 15 pieces car il ai un peux couteux il devrais penser a la crise car beaucoup de gens en achete ont peut faire 15 recettes et personneen vois que du feux moi et mon toutou ont ce regal meilleur que des quenelle en boite qui mon mener 2 jours au toilette et a l’hopital attentions certain vendeur vende env 2.60 la piece et pas frais le cervella et suisse pas belge comme certain le dise
    personne et mort a cause du servella alors vote pour lui pas a cause du boyau car vraiment foutaise salut a tous jacques

    J'aime

  10. avis le premier aout sais la fete du cervellas 1891-2009

    fourniseurs de cervellas dis tribues gratuitement vos cervellas ci vous voulez notre apuis

    galettes de cervellas aux épinard et riz parfumé
    éminces trés petit melanger le riz et les épinards en branches
    Faites des petites galettes plates
    faire une pate a frire et tremper vos galettes ensuite dans la poele ou friteuse pas besoin de beaucoup d’huile
    meme chose que les beignets au pommes bonne ap

    J'aime

  11. LE CERVELAS ET INTOUCHABLE VU QU’IL A ETE MI AU PATRMOINE CULINAIRE SUISSE EN 2008

    DONC AVIS A EU ET VOS PATRIMOINES CI ONT LES TOUCHAIS

    QUI TOUCHE OU SACAGE UN PATRIMOINE SA FAIT 5 ANNEES DE PRISON ET PLUS
    DEPUIS 1891 QUE LE CERVELAS EXISTE JAMAIS DE MALADIE
    COMME VOUS LE DITE REGARDER PLUTOT VOS QUENELLES EN BOITES EN SAUCES BLANCHE PARFOIS QUE VOUS AVEZ DU RETIRER DES MAGASINS

    J'aime

Votre avis m'intéresse alors n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s