pavlOva fleurie…kiwi et kiki#15

Il a dit:  dernier délai pour votre participation au kiki #15,  le 21 décembre 21h21…Facile à dire ça…mais je n’ai pas que ça à faire moi en décembre. Monsieur Doriann se rend-il compte du stress qu’il nous inflige ? Malgré tout, impossible de ne pas participer. Du temps, on va bien en trouver… entre le travail, les repas, les enfants qu’il faut véhiculer, les décos et les repas de fin d’année qu’il faut organiser, les cadeaux à acheter… etc, etc… vous voyez de quoi je parle ? Si ce n’est pas le cas, c’est que vous habitez sur une autre planète. Petits veinards !

Pour les incultes, pardonnez-moi ce terme, si vous ne savez pas ce qu’est un kiki, je vais éclairer votre lanterne. Bon, un kiki, c’est pas ce que vous croyez. Non, non, c’est pas cette peluche que vous tripotiez quand vous n’étiez encore pas plus haut que trois pommes. J’ai dit la peluche…. !  Bon, un kiki, où kikiveutkivientkuisiner, est un jeu culinaire sortie de l’imagination, sûrement débordante, de Manue. Concours, désormais incontournable de la blogosphère culinaire. Une blogospère qui ne cesse de se développer et dont le kiki est devenu un pilier. Incontournable je vous dis, on se stresse même pour y participer…si, si, je sais de quoi je parle ! Il est là depuis…heu, mais aidez-moi vous autres, …et n’est pas près de disparaître, vu l’enthousiasme qu’il suscite à chaque édition. Plus de 80 participations au dernier kiki qui avait pour thème les « ravioli » et était organisé par la très sympathique Alhya de A Turle in a kitchen, vainqueur, pardon vainqueuse ou vainquatrice du kiki sur les tartes tatins.

Donc, Monsieur Dorian a remporté le kiki#14 ainsi que l’honneur d’organiser le 15e. Il a choisi pour thème la pavlova. Ouais…je me suis dit…ben c’est pas gagné ma grande ! Une pavlova en hiver. Moi je la fais toujours au printemps ou en été et avec des fraises…fraîches. Pas très courant les fraises en hiver en Suisse. Bon, ben va falloir trouver autre chose. Et c’est à ce moment là que j’aime le kiki. Parce qu’il devient un défi: sur la base d’une recette traditionnelle, trouver l’association idéale d’ingrédients qui en principe, je dis bien en principe, ne sont pas coutumiers de la recette d’origine. Mon unique neurone de blonde a donc été activé pour l’occasion et voici le résultat:

pavlOva fleurie

hpim3898.JPG

Pour la meringue:  100 gr de blanc d’oeufs – 200 gr de sucre cristallisé – 1 pincée de sel – 1 cc de Maïzena (facultatif) –  1 cs de Grand Marnier – 1 cs de vinaigre blanc – 1 cc de graines de pavot foncés (facultatif)

Battre en neige très ferme les blancs avec le sel. Ajouter la moitié du sucre et continuer à battre jusqu’à ce que l’appareil soit brillant. Ajouter le reste des ingrédients avec l’autre moitié de sucre et fouetter jusqu’à ce que le mélange soit brillant et très ferme. Les graines de pavot sont facultatives, mais dans cette variante, elles rappellent les grains des kivis. (j’avoue avoir oublié de les ajouter). Répartir les blancs en formant un rond de env. 25 cm de diamètre sur une grande plaque couverte de papier à pâtisserie. En cuisant, le diamètre de la meringue va augmenter d’environ 3-4 cm.

Cuisson: préchauffer le four à 150°, puis réduire à 120° au moment d’enfourner la tourte sur la grille inférieure. Après 15 minutes – la tourte doit être à peine dorée – réduire la chaleur à 100° et maintenir la porte du four entrouverte avec une cuillère en bois. Poursuivre la « cuisson » pendant encore 90 min. Sortir du four et laisser tiédir avant d’enlever délicatement le papier. La meringue est à point lorsqu’elle est croustillante à l’extérieur et moëlleuse à l’intérieur.

Pour la crème au chocolat:  100 gr de chocolat noir de bonne qualité – env. 2 dl de crème à fouetter

Fondre le chocolat au bain-marie. Battre la crème en chantilly puis l’incorporer au chocolat tiède en fouettant énergiquement et rapidement jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène. Etaler la crème sur la meringue refroidie.

hpim3885.JPG hpim3892.JPG

Pour les fruits:  des kiwis verts et gold – quelques canneberges – un peu de Grand Marnier

Faire tremper les canneberges dans le Grand-Marnier quelques heures avant de décorer. Sans les peler, couper les kiwis en rondelles de 3-4 mm d’épaisseur, puis à l’aide des emporte-pièces de deux différentes grandeurs découper les fleurs ou tout autre motif de votre choix. Les déposer sur la crème au chocolat et parsemer de canneberges égoutées ou non.

hpim3869.JPG hpim3890.JPG

Les décorations en chocolat sont réalisées, sur une feuille de cuisson, avec du chocolat noir de couverture, fondu au bain-marie. Tracez des motifs assez épais, ils seront moins fragiles et laissez refroidir avant de décoller délicatement du papier.

Sitôt la pavlova terminée, il est conseillé de dévorer ce dessert sans attendre et sans modération.

 

Publicités

38 réflexions sur “pavlOva fleurie…kiwi et kiki#15

  1. Alors je n’ai pas encore vu toutes les participations mais je peux te dire que j’ai un gros coup de coeur pour la tienne qui est magnifique !!!
    Chocolat kiwi, voilà qui doit remonter le moral par ce temps !!

    J'aime

  2. whaOu ! whaOu ! whaOu ! bravO, verO, c’est délicieux cOmme tOut. cOmme débO, c’est un énOOOrme cOup de cOeur. chapO !
    ah, pendant que j’y pense, le cOlis pour la lune de deli est parti ce matin !…

    J'aime

  3. oulà, deux commentaires à presque 2 ans d’intervalle, pour dire la meme chose (heureusement!)… et puis le second juste en dessous de l’autre, pour etre sur qu’on ne passe pas à coté !
    Bah au moins je suis sincère 🙂 !

    J'aime

Votre avis m'intéresse alors n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s